4 mois 1/2 d’allaitement et mon mumlife.

Avant toutes choses je tiens vraiment à encourager les futures mamans, les nouvelles mamans, les mamans allaitantes à poursuivre votre allaitement biensur si c’est votre choix. Je tiens surtout à vous dire que le meilleur reste à venir.. accrochez-vous, même si ce n’est pas tout les jours facile. Vous pouvez le faire, la nature est faite comme ça, aillez confiance en vous et en votre petit.

Je vous conseille vivement d’assister à des cours et séances de conseils en lactation, de voir une professionnelle, de vous documenter beaucoup avant votre accouchement.

Malheureusement beaucoup trop de mamans laissent tomber le projet allaitement à la maternité car elles sont trop mal voir pas du tout conseillées par les sages-femmes débordées..

Le passé est passé..

les 3 premiers mois ont été, très sincèrement difficiles ! Difficile parce qu’Andrea demandait à téter très souvent, les 2 premiers mois toutes les 20 minutes, 30 minutes.. pas plus en journée. C’était très éprouvant et limite contraignant !!! J’ai pensé plusieurs fois à passer à l’allaitement mixte, mi biberon mi tétée, je me suis bien renseignée, ma situation collait parfaitement aux raisons qui poussaient ces mères à passer à ce mode d’alimentation mais quelque chose au fond de moi m’en empêchait. C’est pas l’envie qui m’en manquait, je rêvais de pouvoir dormir 7h d’affilée, faire une grasse mat, passer une après-midi au spa.. faire une sieste. Des choses que tu ne peux pas faire quand ton bébé demande Le seins aussi souvent. Alors j’ai essayé de tirer mon lait, mais durant le premier mois c’était très difficile en plus avec un tire lait Manuel. Et le deuxième ça allait un peut mieux mais jamais suffisant pour Andrea. Je me suis quand même accrochée, je ne me suis pas laissé le choix parce que je voulais ce qu’il y a de mieux pour lui et que ce n’était pas non plus un cas de force majeure, seulement de l’épuisement !

À l’heure actuelle

Aujourd’hui je suis tellement fière et heureuse d’avoir résisté, d’avoir « galéré » pendant quelques semaines. Aujourd’hui c’est que du bonheur !!!

Andrea mange toute les 4h, il est en pleine forme, n’a jamais eu un seul problème digestif ou gastrique, aucunes coliques .. RAS.

C’est tellement pratique, quand on sort on sait à quel moment il va avoir faim, on a juste à trouver un endroit où on pourra s’asseoir plus ou moins au calme.. pas besoin de biberons de micro-onde, de chauffe biberon et je sais pas trop quoi de plus lol. Non, on a juste besoin du garde manger (moi même) et de bébé.

Je vais vous épargner le spitch du « il n’y a rien de meilleur que le lait maternel pour le bébé » je crois que tout le monde est au courant. Je veux juste vous partager le sentiment et la sensation que j’ai à nourrir Andrea seule, moi même, sans l’aide de personne d’autre lol. C’est tellement puissant, tellement incroyable finalement je n’ai même pas de mots pour décrire ce sentiment mais en tout cas voir grandir, grossir, évoluer ce petit être aussi vite et se dire que c’est grâce à ce que mon corps lui donne.. c’est juste transportant !! Magique.

#reallife #mumlife

Et si j’avais repris le boulot..

Alors oui, vous allez me dire, le congé maternité est trop court pour pouvoir continuer etc.. je suis bien d’accord avec vous. Mais sachez que si vous le voulez vraiment vous pouvez continuer même en aillant repris le boulot. Je discute tous les jours avec des mamans dans ce cas, et qui arrivent à tirer leur lait en journée, font téter leurs bébés le matin et le soir et tirent leur lait 2 à 3 fois par jours pendant leurs poses. Évidemment il faut l’appareil et le matériel adéquate. Mais sachez que ça se fait de plus en plus et que c’est de plus en plus facile !

Moi j’ai le tire lait électrique de chez Avent depuis peu, avant j’avais le Manuel mais c’était difficile pour moi. D’autres y arrivent d’autres pas. Comme je suis à la maison avec Andrea je ne m’en sert pas souvent, mais ça me rassure de savoir que si besoin il est là, si je dois m’absenter ou quoi.

Regardez ces images de mamans qui bosse et qui ont tiré leur lait, perso je suis juste hyper impressionnée ! Mais comme quoi, on peut toutes y arriver.

Ma non-activité..

Pour être tout à fait honnête avec vous cette situation n’est pas vraiment simple à vivre au quotidien. Et je sais, en discutant avec toutes ces mamans sur les réseaux qui sont dans le même cas que moi que je ne suis pas la seule à le penser. Et d’ailleurs de voir que l’on est pas seule ça fait un bien fou ! Alors oui c’est vrai c’est un « choix » mais WAW quel courage ont ces femmes à retourner au travail 3 mois après la naissance de leur bébé, le confier à une inconnue ou à quelqu’un de l’entourage tout simplement. C’est juste inimaginable pour moi, et puis c’est peut-être debile mais d’imaginer le faire garder par quelqu’un d’autre toute la journée, toute la semaine ça me fait mal au cœur, ça me culpabilise même.. il a tellement besoin de ce repère vital qu’est sa mère, cette personne d’attachement, de confiance.. j’ai peut-être trop lu d’études sur le comportement, développement du nourrisson lol. Après c’est sur on est toutes différentes, on a toutes nos propres croyances, nos propres avis et il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises méthodes. On fait juste de notre mieux pour nos petits pas vrai ?

En tout cas, être sans activité, même si beaucoup de personnes disent qu’être parents au foyer et le plus beau métier qui existe, c’est pas simple tous les jours. J’ai tellement hâte de reprendre une vie active, de rencontrer de nouvelles personnes, discuter, partager.. des choses simples du quotidien en fait. Mais je me dis que quelques mois ou même 1 an, 2 ans c’est quoi dans une vie ? On a voulu avoir Andrea il faut l’assumer et tout faire pour son bien-être, lui n’a pas demandé à être là, on lui doit bien ça lol

Et surtout, la chose la plus pesante et difficile à vivre .. pouvoir être indépendante financièrement et pouvoir subvenir aux besoins de toute notre petite famille toute seule ! meme si Romain se débrouille comme un chef.

Plus pour longtemps..

Comme j’ai envie ou besoin (pour lui et moi) de garder Andrea pour le moment. J’ai décidé d’entamer les démarches pour devenir assistante maternelle.

J’ai la chance d’aimer les enfants, d’être limite passionnée par les « méthodes » d’éducations et d’apprentissages, par les comportements, les besoins, le développement de l’enfant. De plus j’ai déjà des diplômes dans la petite enfance grâce aux cours de gymnastique que je donnais en Guadeloupe.

Je suis déjà inscrite aux épreuves du CAP Petite enfance de Juin 2019. Dans un premier temps il faut que j’équipe et que je sécurise ma maison pour l’accueil des enfants, ensuite je pourrais faire ma demande d’agrément, suivre les 40 heures de formations ou je sais plus combien d’ailleurs lol et puis on sera bon !! J’ai tellement hâte. Je vais vraiment tout faire pour y arriver.

Projet déménagement de l’autre côté de l’Atlantique.

Vous savez le déménagement que je vous ai annoncé dans Aller sans retour à 8.000km.

Eh ben on la fait !!! C’était pas gagné au début, ça n’a pas été facile tout les jours mais bord** on la fait !!! Bon ce n’est pas encore terminé, je vais vous raconter tout ça 😉

La semaine précèdent le départ

Cette semaine là fut particulièrement bizarre parce que d’un côté la date du départ approchait alors j’étais super excitée, j’avais hyper hâte. Puis d’un autre côté nous logions chez mes parents donc je savais qu’en partant s’installer à l’autre bout de l’océan Atlantique ils seraient terriblement tristes.. 😦 En tout cas nous avons bien profité de cette dernière semaine passée ensemble. ❤

Ensuite il y avait le stress, la peur de l’inconnu. Nous partions tout les 3 loin de notre chez nous, loin de nos parents, de notre routine, de tout ce que nous connaissions. Nous avons vendu toutes nos affaires mis à part notre télé de 75′ et notre canapé MAH-JONG collection missoni que nous n’avons pas réussi à vendre à bon prix, alors au lieu de brader, nous avons préféré les faire venir par conteneur. Du coup nous en avons profité pour prendre quelques cartons d’affaires personnelles, comme des souvenirs, des livres, des vêtements..

N’oublions pas que nous partions sans avoir trouvé de logement sur place ! Seulement un job pour Romain. Heureusement que mon oncle était ravis de nous accueillir dans ses chambres d’hôtes a 25min de Toulouse. On ne le remerciera jamais assez, sans lui finalement tout ce projet n’aurais même pas pu être possible !

La voiture

Donc le chargement du conteneur cette dernière semaine, la logistique du voyage etc.. c’est cette semaine là où nous avons décidé de vendre la voiture (oui, tout au dernier moment chez nous lol) une fois le contrôle technique ok, la révision ok, nous nous sommes aperçus qu’il était plus avantageux de la vendre en Guadeloupe pour s’en racheter une en métropole plutôt que de la faire venir par conteneur. En la vendant nous soldions le crédit et nous gagnons même une peu plus, alors qu’en la faisant venir nous aurions dû payer en plus plus de 1.000€ le transport. Alors ça été vite réfléchis 😉 Ici nous allons nous renseigner sur les location longue durée, ce système me plaît beaucoup et c’est tellement plus avantageux que de faire un crédit sur une voiture neuve.. bref nous verrons ça au moment venu.

Romain..

Cette dernière semaine j’ai senti Romain particulièrement stressé, lui qui est toujours si cool, si « oh ça va on a le temps » ou « stress pas je gère » lol vous avez bien cerné le personnage ? Et d’un côté, des fois heureusement qu’il est si tranquille parce qu’avec moi qui stress pour pas grand chose au moins ça équilibre lol. Je pense que c’est pour cette raison que ça marche si bien entre nous ! Bref revenons à nos lardons (spéciale dédicace). Romain, lui qui est né en Guadeloupe et qui a toujours vécu la bas, je comprend son appréhension, en plus il ne connaissait pas du tout mon oncle, la famille, le lieu etc c’était l’inconnu total. D’autant plus que nous comptions seulement sur lui pour les ressources dont nous avions besoin en arrivant, comme Andrea n’avait que 2 mois à ce moment là, je ne pouvais pas trouver un job en arrivant.. ni aujourd’hui d’ailleurs. Même si j’ai pour projet de devenir assistante maternelle, ça sera quand nous aurons la maison. alors le seul revenu de la famille pour le moment sera le sien, alors je comprends que ça doit être lourd et stressant à vivre.

Les chiens

(Ça fait bizarre comme titre « les chiens » après le titre « Romain » non? lol)

Ayant deux gros chiens don un boxer et un golden Retrievers je vous laisse imaginer la galère.. dans un premier temps trouver la bonne compagnie aérienne, pas trop chère et qui accepte les boxer, car par exemple Air France ne prennent pas les chiens à museau écrasé par peur d’étouffement. Ensuite trouver les cages bien homologuées et à la bonne taille pour chaque chien. Et pas à 350€ la cage surtout.. et encore je suis gentille ! Pour le coup c’est vraiment des encu***, vendre un morceau de plastique à un prix si exorbitant juste parce qu’ils savent que l’on est obligé de les acheter si nous souhaitons garder nos animaux.. bref.

Puis la visite chez le veto pour leurs certificats de bonne santé, vérifier que les vaccins soient à jour.

Le grand voyage

Nous nous sommes rendues à l’aéroport avec 3 voitures tellement nous étions chargées. Entre les 3 gros bagages en soute, les 2 énormes cages des chiens, les 2 chiens, la poussette, le siège auto avec bébé.. on peut dire que l’on n’est pas passés inaperçus dans le petit hall des départs de pointe à pitre !

Le vol P.A.P-PARIS

Ce vol a été le plus agréable, le plus beau et émouvant de toute ma vie, déjà parce que j’étais avec l’homme de ma vie et mon bébé d’amour de deux mois, puis car nous partions construire notre nouvelle vie !

Nous avons voyagé avec corsaire, ils nous on mis tout devant car nous avions un bébé. On avait une place incroyable, personne à côté, personne devant. C’était juste le top du top.

Andrea a dormi tout du long, n’a même pas pleuré une minute, un vrai petit amour comme d’habitude ! Il y avait tellement de place que pendant la nuit nous sommes allé nous allonger tout les deux sur une rangé de 3 sièges vides, nous nous sommes installé face à face sur le côté dans la même position dans laquelle nous dormons chaque nuit. Romain lui a mis des couvertures et des oreillers par terre devant nos sièges et s’est allongé. J’ai gardé Andrea avec moi aussi pour laisser Romain se reposer car après ce voyage de 8h il devait conduire 6 ou 7h de plus pour faire paris-tlse en voiture.. j’avoue que je n’étais pas rassurée du tout !!

Puis le jour s’est levé, nous avons eu droit à un magnifique levé de soleil hyper émouvant, on était sur le point d’atterrir dans notre nouvelle vie. (C’est pas beau ça ?)

Arrivés à Paris

Bon, on est d’accord que si tout se passait parfaitement bien ce serait pas drôle..

Nous sommes arrivés à Paris au terminal d’Orly SUD mais ma correspondance avec Andrea était à ORLY OUEST et la location de voiture de Romain aussi ! J’avais dis à Romain que ça allait être très compliqué avec les chiens, les bagages etc pour changer de terminal.. mais bon vous connaissez Romain « mais non, n’importe quoi, arrête de stresser pour rien. » Donc nous voilà débarqués au sud, nous récupérons nos bagages, les chiens, il y avait une des deux cages qui puait vraiment beaucoup mais nous ne voyions aucun caca ni vomi.. bizarre ! Arrivés dans le terminal, nous demandons comment prendre la navette pour Orly Ouest, IMPOSSIBLE avec les cages elles ne rentraient pas entre les poteaux pour accéder au tram, et des Escalator à monter en plus.. Romain a essayé de trouver un taxi dehors qui voudrait bien nous déposer, mais évidemment aucun n’acceptaient les chiens, même en cages !

Du coup Romain est parti seul par le tram à Orly Ouest pendant que je l’attendais avec les bagages, bebe et les chiens, dont une qui empestait c’était horrible, en plein milieu du terminal !! Comment dire que ce n’est pas le meilleur souvenir de ma vie, le sud est vraiment beaucoup moins bien famé que l’ouest.. j’avais Andrea en porte bébé, il avait dormi toute la nuit, n’avais pas tété depuis 3h je me suis dis si il se réveille et se met à hurler je suis pas dans la panade. J’aurais pas pu le faire téter avant que Romain revienne. Il est allé chercher la voiture et est venu me rejoindre. Nous sommes allé à la voiture dans le parking d’Orly sud, j’ai pu faire téter Andrea, le changer, déposer les bagages. Puis Romain a pris la route avec les chiens jusqu’à Toulouse.

Pour ma part je suis allé prendre ma correspondance avec Andrea sur moi sans encombre, bon j’ai quand même dû traverser les deux aéroports entièrement, mais ce n’est qu’un détail ! 🙂

Voyage PARIS – TOULOUSE très bien passé, Andrea a encore dormi tout le long.

Sauf qu’au moment de débarquer il s’est réveillé, il n’avais pas mangé pendant au moins 4h (le truc hyper rare).. il s’est mit à HURLER mais vraiment HURLER, pas pleurnicher, NON, HURLER !!! L’horreur.. j’avais pris easyJet, je vous raconte pas le trajet à pied qu’il a fallu faire pour arriver au terminal, normalement quand je marche, qu’il est sur moi il se calme desuite mais là le pauvre il était carrément affamé !!! Mais je pouvais pas m’arrêter en plein couloir quoi. Je me suis dépêché, j’ai jamais marché aussi vite de ma vie, pourtant j’étais épuisé, j’ai traversé les aéroports et je suis resté pendant des heures debout à marcher, à attendre avec Andrea en porte bébé qui pesait à cette période 5kg. Bref arrivés dans le hall des arrivées je me suis jetée sur le premier siège que j’ai vu pour lui donner à téter. Mon pauvre amour.. mauvais timing cette fois ci !

Le voyage en voiture pour romain avec les deux chiens s’est super bien passé, il avait une voiture au top du top, bien grosse, le luxe du luxe, on la gardé le lendemain et l’avons rendu le surlendemain. Quel régal lol bon par contre les deux jours de locs nous ont fait très mal au cucul niveau budget ..

Du coup nous l’avons rendu et loué un 2008 à la place ! Je suis quand même tombé amoureuse du 2008. Lol

En ce moment même..

nous recherchons une maison. Nous avons découvert la « location accession ». Nous avons entamé les démarches, trouvé peut-être la maison.. je ne peux vous en dire plus pour le moment alors.. affaire à suivre.

Andrea a 3 mois, et maman dans tout ça ?

Aujourd’hui j’ai envie (ou besoin, j’en sais rien) de vous parler de mes trois premiers mois passés, de mes sentiments au jour d’aujourd’hui, de ma nouvelle vie de maman.

Bon, je n’ai pas de plan, pas de « gros titres » alors ne m’en voulez pas si cet article n’a pas vraiment de forme.

Je vais essayer de commencer par le commencement.

Acte 1

Avant que bébé soit là je me souviens de toutes ces mamans, toutes ces personnes qui me répétaient : « profites, reposes toi avant qu’il soit là !! » en insistant limite lourdement, alors évidemment toi tu te dis « ouais c’est ça, je m’en fou j’ai juste hâte qu’il arrive moi »..

Et puis hier, le 13.11.2018, Andrea a eu 3 mois. Figurez-vous que je me suis surprise en train de conseiller fortement la même chose à une copine enceinte et presque au terme. Avouez on fait toutes pareil ! Non ? 🤷🏻‍♀️

Bref. Tout ça pour dire qu’avant la naissance de son bébé je pense que l’on n’est simplement pas capable de savoir si l’on est prête ou non à devenir mère. On ne réalise pas du tout, ou on ne veut simplement pas réaliser le changement que c’est, la responsabilité que ça engendre, la force et la patience que ça demande. Alors même si l’on en a envie plus que tout au monde, qu’on en rêve depuis un moment, qu’on se projette, qu’on ai tout préparé pour son arrivé etc .. devenir mère ce n’est au final pas que changer des couches, jouer au poupon et acheter de jolis habits d’hivers.

•• Pour moi, Devenir mère c’est faire passer en priorité le bien-être et les besoins de ce petit être qui, au final, n’a rien demandé, que l’on a fait naître dans ce monde par notre propre décision. C’est chambouler entièrement notre quotidien, nos habitudes seulement pour son petit confort. C’est se priver de resto entre potes, de ciné, de sortie nocturne bien arrosé.

Même si on n’en parle jamais, que je trouve ce sujet assez tabou c’est aussi mettre son couple sous tension. A cause de fatigue, de partage des tâches, de méthodes ou croyances sur l’éducation différentes. A cause de la libido post-partum catastrophique !! A cause du temps d’adaptation du papa qui est toujours bien plus long que le notre on est bien d’accord ? quelques fois un certain manque d’implication.. la place du père n’est pas évidente non plus, il peut se sentir mis à l’écart notamment à cause de l’allaitement exclusif, ne pas se sentir « utile » car il ne participe pas au repas. Il faut réussir a lui faire comprendre que les câlins, le couché, le bain, le change créent autant d’attachement pour bébé que lui donner un biberon.

C’est manquer de sommeil, manquer de temps, manquer de beaucoup de choses.. mais la bonne nouvelle c’est que tout ces manques sont complètement remplacés par un amour inconditionnel et du bonheur intensif à chaque seconde !!! ❤

J’ai déjà entendu plusieurs fois des personnes dire le contraire, que les besoins de la mère passaient avant.. je ne dis pas que c’est pas bien, que c’est faux ou quoi que ce soit car je pars du principe qu’il n’y a pas de diplôme « maman parfaite », on a toutes une manière de voir les choses et de penser complètement différente et c’est ce qui fait la beauté d’une maman, c’est qu’elle est unique !

« Il n’y a pas de mauvaise mère, seulement des mères qui font de leurs mieux »

Acte 2

il n’y a absolument aucun mot pour décrire le sentiment que je ressens quand je pose les yeux sur Andrea, quand je le regarde dormir (même si dès qu’il dort j’essaye de dormir aussi lol) quand on se regarde dans les yeux, quand le moindre sourire que je lui adresse le faire rire aux éclats.. Ce sentiment est plus fort que tout et de plus en plus fort, mais il ne se nome pas.. en fait, c’est un mélange d’énormément d’amour, beaucoup de joie, de fierté, de force mais en même temps de fragilité, de passion, de tout en même temps. Alors le premier qui me trouve un therme à utiliser pour ça, c’est un génie ! 😛

Trouvez une seule personne sur la terre que vous n’assassinerez pas si elle vous empêche de dormir pendant des mois et se met à hurler dès que vous faite autre chose que s’occuper d’elle. Même si vous êtes patients, c’est impossible ! 😉

Alors c’est en gros ce que me fait vivre mon Andrea d’amour, mais la différence c’est qu’il n’y a JAMAIS une seule seconde où je lui en veut, pas une seconde où je le prend pour responsable.. au contraire, même si c’est pas facile tout les jours, si il y a des moments où je craque. il m’arrive de fondre en larmes quelques secondes puis il suffi d’un simple sourire, d’un câlin, d’une gazouille pour tout oublier et effacer ces larmes de fatigue.

Acte 3

J’ai toujours dis que je voulais 2 enfants, avec 3 ou 4 ans d’écarts. Au jour d’aujourd’hui si je devais prendre une décision là maintenant tout de suite, je ne ferrais pas le deuxième.

Je m’explique ! Je me sens tout simplement incapable de pouvoir aimer à nouveau autant que j’aime Andrea. Ça me parait tellement impossible, j’ai l’impression que ce sentiment que j’éprouve est unique et inimitable. Alors même si je sais que j’aimerais cet enfant inconditionnellement car ce sera le mien, je me sentirais coupable de ne pas l’aimer comme j’aime Andrea. Je ne sais pas non plus si je me donnerais autant de mal, si je serais aussi patiente.. pour le moment j’en serais incapable.

Évidemment nous évoluons continuellement, et fort heureusement ! Alors je ne suis pas arrêté sur cette décision, c’est simplement ce que je ressent au jour d’aujourd’hui. 🙂

En résumé..

Je n’ai jamais été aussi épuisé physiquement et moralement.

Mais à côté de ça je n’ai jamais été aussi heureuse.

Je ne me suis jamais sentie aussi utile.

Je ne me suis jamais sentie aussi vivante.

Ma vie n’a jamais eu autant de sens.

Je n’ai jamais eu une motivation de réussite aussi grande.

J’ai simplement le sentiment d’être née en même temps qu’Andrea.

J’ai évolué en tant que femme.

Je me forge de jour en jour.

Je me suis découverte une force et une indépendance sorties de nulle part.

J’ai de nouvelles priorités.

Quelques photos d’Andrea 🙂

Notre voyage à N.Y.C, enceinte de 2 mois.

Je vous partage notre 1er voyage à N.Y de A à Z.

Nous sommes parti du 26 Janvier au 2 Février, mon début de grossesse était le 21 Novembre, nous savions évidemment que j’étais enceinte de 2 mois quand nous avons programmé notre voyage. Nous avions déjà fait les 2 premières prises de sang, la première échographie de datation, les consultations etc..

Comme tout allait bien pour bébé & pour moi, nous nous sommes pas posés de questions. Maintenant que j’y repense, je me demande comment nous aurions fait là bas si quelque chose nous était arrivés ! Mais pas la peine d’y penser, tout s’est merveilleusement bien passé & je ne regrette pas le moindre du monde de l’avoir fait & si ç’était à refaire je le referait.

C’est un de mes plus beaux souvenirs, le plus beau voyage de ma vie. Et le dernier de notre vie à deux !

La ville.. :

Que l’on aime la ville, la campagne, le désert.. un voyage à New York ça doit se faire au moins une fois dans sa vie ! Que l’on aime faire les boutiques, se promener dans la nature, que l’on soit passionné d’histoire, de littérature, d’art, que l’on aime le luxe ou que l’on préfère la simplicité. New York rassemble tout les univers et c’est ce que j’ai trouvé de plus beau dans ce voyage. On change de style & d’ambiance d’un quartier à l’autre, d’une rue à l’autre c’est juste génial.

Les centres commerciaux sont magnifiques, géants.. mais j’avoue avoir été déçu niveau boutiques, si tu n’as pas plus de 500$ à mettre dans un sac à main tu ne vas pas pouvoir acheter grands choses ! Sinon les boutiques en dehors des centres sont tops.

A New York tu sors dans la rue habillé comme tu le souhaite personne ne te jugera ou te pointera du doigt, je pense même qu’en sortant à poils les 3/4 des gens ne te remarquerons même pas !! Et le reste rigoleraient avec toi & non de toi ! Les gens sont juste adorables.

l’organisation :

Nous avons opté pour un voyage clé en main, nous sommes passés par une agence de voyage qui se sont occupés des billets d’avions, de l’hôtel, d’une assurance pour les vols (car 1 semaine avant les aéroports étaient bloqués à cause des tempêtes de neiges sur Manhattan). On nous a super bien conseillés. Il y a tellement de petites astuces, pleins de choses à connaître pour organiser un voyage à New York, surtout quand c’est le 1er !! Nous avions acheté des petits livres sur New York, sur les choses à faire, les bons plans, les incontournables etc..

On a fait notre petit planning de la semaine avant de partir, nous savions quel jour quelle partie de Manhattan nous explorerions, quel monument etc. Ça été à moitié utile.. car en fonction du temps nous réorganisions la journée (ainsi qu’en fonction de mon Humeur du jour lol merci les hormones !)

Du coup, pas de stress à savoir si nous n’avions rien oubliés, si nous n’aurions pas de surprises arrivés là bas, des suppléments à payer, une réservation mal faite ou autre.. là nous pouvions partir rassurés !

Être enceinte sa fatigue :

Les transports sur place :

Notre mode de transport numéro 1 : Nos pieds !

Je vous conseille fortement de prévoir de bonnes baskets bien confortables !! Le premier jour nous avons marché 20 km, les autres jours entre 10 et 15 km. On ne se rend pas compte sur le moment, c’est tellement grand, il y a tellement de choses à voir. Par contre à 2 mois de grossesse j’ai bien ressenti ces kilomètres de marche le soir en rentrant à l’hôtel, j’avais trop trop mal aux hanches et aux jambes !

Merci le « Big Bus Tours » :

Nous avons pris un abonnement « Big Bus » avant de partir pour ne pas perdre de temps avec ça arrivés sur place. Ça peut paraître cher sur le coup, mais quand on regarde le prix des abonnements de métro, ou le prix d’un trajet en taxi.. y a pas photo !! Je vous le conseille fortement. C’est juste l’indispensable pour moi.

En arrivant nous sommes passés à la « boutique » du Big Bus qui se trouve sur Times Square, où se font les départs et les arrivés d’ailleurs, pour récupérer nos pass et les cartes des différents trajets. Y a une application mobile ou tu peux suivre les bus en temps réel !! C’est le top.

Le Big Bus a plusieurs trajets qu’il répète toute la journée, il a des arrêts un peu partout dans la ville surtout au pieds des monuments & sites touristiques, ou que l’on se trouve sur Manhattan il y a un bus qui passe toute les 15 minutes maximum ! On peut descendre et monter dans n’importe quel Big Bus. Ce qui est d’autant plus intéressant c’est que l’on nous donne des écouteurs à brancher pour chaque siège & que nous avons la visite guidée de la ville, en fonctions d’où nous passons et dans toutes les langues !!

Bon, je vous cache pas que nous avons quand même pris le taxi pas mal de fois, quand je fatiguai, qu’il faisait trop froid pour rentrer à l’hôtel à pied, ou tard le soir en sortant des matchs de baskets ou de nos escapades nocturnes..

Le logement :

Nous avons pris un hôtel sur Midtown West, le Confort Inn dans la 48th Street, qui se trouve à moins de 15 minutes a pied de Times Square. Nous avons opté pour un « bas de gamme » car nous savions que nous passerons le plus clair de notre temps dehors ! Moi, tant que la chambre est propre, la salle de bain ressente et propre ça me convient !!

Je vous recommande cet hôtel par sa proximité avec Times Square, son calme et sa propreté, par contre si vous souhaitez prendre un bon petit déjeuner avant de quitter l’établissement le matin c’est raté ! Lol déjà la salle est minuscule il n’y a jamais de place, on est obligé de faire la queue pour avoir une table. & puis franchement, ce n’était vraiment pas bon !!

Les activités principales :

Nous sommes arrivés sur Times Square la première fois à pied, on venez de l’hôtel (on s’est évidemment perdu) ! C’était juste impressionnant, plus on se rapprochait de la place plus tout autour de nous devenez de plus en plus surdimensionnés, là on ne pouvait plus se tromper, on savait qu’on marchait dans la bonne direction, il y avait de plus en plus de gens, des écrans à n’en plus finir, des boutiques immenses.. et là les marches rouge !! On y était.. sur Times Square !!! Comme dans les films.

Bon évidemment, l’Empire State Building, la Rockefeller, le Metropolitan Museum of Art, la statue de la liberté, le mémorial du 11 septembre .. Sont biensur des choses à faire et à voir !!! Au moins 1 fois. Mais je ne vais pas m’y attarder. Je vous laisse quand même quelques photos..

Par contre attention, pour ceux qui souhaite monter dans la statue de la liberté il faut s’y prendre à l’avance !!! Apparement il faudrait réserver.. On ne savait pas, nous un matin à 8h on est arrivé sur le lieu de l’embarcation nous avons pris nos places, et au moment où nous avons dépassé l’île avec le bateau, il a fait demi tour !! Nous n’avons même pas débarqué sur l’île lol ça été la petite surprise .. de toute façon il faisait tellement froid, et puis ce matin là j’avais pas mal de nausées.. alors tant mieux !

Mes coups de cœurs & ce que je referai !

Vous trouverez peut-être ça un peu « simplet » mais mon coup de cœur premier est notre balade en vélo dans Central Park, entre les promeneurs, les joggeurs, les écureuils qui sortent de partout, les paysages magnifiques.. C’est génial, on peut carrément faire tout le tour de central avec ses nombreuses pistes cyclables bien sécurisées. On est même séparés des promeneurs !

a l’entrée de central on peut trouver des loueurs de vélos de 10$ l’heure à 30$ pour 4 heures ! Et 40$ pour la journée. Ça vaut vraiment le coup ! Et encore plus en été car nous y étions fin Janvier, heureusement que le soleil est sorti en pleine balade parce qu’il faisait vraiment froid !

Manger au HardRock Cafe !

Les prix y sont attractifs, l’ambiance y est agréable, c’est convivial ! Encore plus quand il y a des concerts ou des spectacles. On y retrouve bien la mentalité du « vivre ensemble », des couples, des familles, des collègues, des hommes d’affaires, des groupes de copines, des personnes âgées.. s’y mélangent ! J’adore ces endroits où l’on partage des moments sans se juger sans, se comparer.. je pense que ça devrait être comme ça partout !

Et le pompon sur la Garonne : c’était délicieux ! Et à l’américaine : très copieux !! Les boissons, le plat.. tout est géant pour nous, métropolitain !

Les patinoires : de Central Park, et celle sous la Rockfeller !

La musique à donf, la bonne humeur, le partage.. les gens y viennent pour s’amuser, pour passer un bon moment en famille ou entre amis & ça se ressent ! L’énergie y est vraiment très plaisante.

Les matchs de baskets !

Aller voir un match de basket à NYC au « Madison Square Garden » ou à Brooklyn au « Barclay Center » sont des choses que je recommande fortement !! Je ne suis pas une passionnée de basket, on va pas se le cacher. Regarder un match à la télé m’ennuie au bout de 5 minutes.. mais en vrai, c’était juste GÉNIAL, l’ambiance, les lumières, la musique, les animations des temps morts.. je me suis éclatée !!! Et Romain lui, passionné de basket il était aux anges.

La boutique M&M’S :

Sur 3 étages spécial gourmands ! Des tonnes d’m&m’s, des vêtements, des souvenirs, des articles allant du mug & porte clefs à la mega serviette de bain.

Bon à savoir : il y a des toilettes au dernier étage !! Lol parce que quand on est enceinte et qu’on a envie de faire pipi toutes les 10 minutes, a part aller boire un café dans un bar ou resto.. c’est pas simple de trouver des toilettes ! En parlant de WC, y en a pas chez starbuck !!!!

Il y en a un peu plus.. c’est cadeau !

Partage du gouté avec mon pote :

Petite pause dans un petit parc très agréable (et je ne me souviens plus du nom du monument derrière nous..oups)

Times Square :

Les animaux du zoo de Central Park :

Le musée de cire :

Autres photos diverses ..

Aller sans retour à 8.000km

Nos « parcours » de vie respectifs :

Comme vous le savez, nous habitons tout les 3 sur l’île de la Guadeloupe. Pour ma part je suis arrivée il y a maintenant 4 ans, pas vraiment par choix mais surtout pour suivre mes parents qui eux c’était déjà installés dans l’archipel depuis quelques mois. J’ai fait mes années collège sur l’île de la Réunion et le reste de ma scolarité en métropole. Romain lui est né ici et à vécu ici presque toute sa vie, à part 3 ans vers Toulon quand il était petit dont il a peu de souvenirs..


Notre vie en Guadeloupe :

Nous vivons ensemble depuis 2 ans, nous avons vécu un an à petit-bourg, déménagé en Octobre 2017 a Saint-François. Moi, perdu, j’enchaîne les formations et jobs sans avoir trouvé ma voie.. Romain lui est commercial et gagne encore plutôt bien sa vie !

Heureux en couple, relation que je qualifierais comme « évidente », stables financièrement, une grande maison qu’on aime.. Nous avons décidé ensemble d’avoir Andrea, notre petit lardon d’amour !


La décision :

Ça fait maintenant deux ans que je parle régulièrement à Romain de Toulouse de la vie « citadine », clairement habiter dans une grande ville a toujours été mon rêve !! Mais comme Romain A toujours eu des postes intéressants ici, l’éventualité de ce déménagement ne s’est jamais posée..

Je dis toujours que les choses n’arrivent pas par hasard, il y a deux mois le job de Romain a commencé à moins bien fonctionner. Et un jour en rentrant du bureau, sur la route, il m’appelle et m’annonce qu’il serait d’accord pour partir vivre en métropole plus précisément à Toulouse. C’était le bon moment pour tout recommencer à zéro, au lieu de trouver cet un nouveau job en Guadeloupe, il a préféré en retrouver un en métropole.

Je crois qu’à ce moment-là je ne réalisais pas ce qu’il venait de me dire. Et là ça a été le bordel dans ma tête (excusez moi du terme).


JDIFJZORB :

10000 questions en tête : Andrea qu’il y a à peine un mois, nos parents qui habite en Guadeloupe, toutes nos affaires que l’on a depuis à peine deux ans, le budget global pour déménagement un aménagement, comment passer de 30° à une dizaine de degrés en plein novembre en métropole.

La première chose que j’ai faite en raccrochant a été d’appeler mon frère qui habite à Toulouse pour lui raconter ce que Romain venez de m’annoncer. Lui non plus n’a pas réalisé sur le moment et je pense n’y a pas cru. Lol

Retour sur terre :

Après quelques jours de réflexion, après avoir posé tout ça sur papier, l’organisation, le budget, le pour et le contre.. le plus dur est le plus délicat de de tout ce projet : l’annoncer à mes parents. Je savais que pour eux ce serait un déchirement, ayant déjà un petit-fils qui habite en métropole, voir partir le deuxième serait très difficile pour eux… pour être sincère rien que le fait de m’imaginer leur annoncer m’a fait faire quelques insomnies ! Ça me rend vraiment triste de partir loin d’eux.

Mais comme dit ma maman, nous faisons nos choix, nous vivons notre vie comme on en a envie et pas en fonction des autres. Nous nous créons nos propres expériences.


L’organisation :

On a beaucoup de chance tous les deux d’avoir des parents aussi compréhensifs et dévoués ! ils nous aident énormément, ainsi que mon frère et sa femme.

Nous avons décidé de vendre toutes nos affaires ici et de tout racheter là bas.

  1. Nous avons posé notre préavis de départ de la maison actuelle le 17 Septembre (préavis d’1 mois car raison professionnelle) sans même avoir commencé quoi que ce soit.. Alors là BOUGEONS NOUS LE CUL !!! Lol nous avons à ce moment commencé à poster les annonces de vente de nos affaires.
  1. La première chose, la chose la plus importante avant le départ : Romain décroche un CDI. Dans la semaine il a envoyé son CV et lettre de motivation à plus d’une vingtaine de boîte. Vu son CV assez intéressant par son expérience, il a eu rapidement des retours. Il garde plusieurs offres sous le coude au cas où, mais le poste qu’il désirait, après un aller retour en métropole pour un entretient lui a été donné !!! ALLÉLUIA !!! Encore une fois, quand je vous dis que les choses sont bien faites !
  1. SURPRISE !!! Je sais pas si vous étiez au courant, moi non. Il faut un passeport pour voyager avec un bébé de un mois. Je pensais qu’avec l’acte de naissance nous pouvions Voyager en France. Nous qui pensions partir à la fin De notre préavis, nous voilà obligé d’attendre au moins deux mois avant de recevoir le passeport d’Andrea.. il fallait absolument trouver une solution pour accélérer les choses, car même si nous aurions été hébergé chez nos parents avec plaisir, ce n’était pas le projet de base. En retournant pleurer à la police, auprès de la dame qui nous avait fait la demande de passeport, en expliquant notre situation, cette gentille dame nous a fait part d’une solution « secrète » : aller à la police aux frontières à l’aéroport, je leur ai expliqué notre situation en oubliant évidemment de préciser le fait que de la famille pourrait nous héberger ici, en insistant sur le fait que notre préavis se termine le 17, et demander de pouvoir voyager avec notre bébé de moi grâce au récit pisser de la demande du passeport et de l’acte de naissance. Ils ont accepté, pour la troisième fois Rien arrive par hasard ! La vie est juste trop bien faite !
  2. le lendemain nous avons pris les billets aller pour nous 3 pour le 22 octobre au soir, en comprenant biensur les billets de nos deux gros chiens.
  1. Nous continuons à vendre nos affaires, j’ai organisé un vide maison Samedi 6 octobre qui a plutôt bien fonctionné !

& vous alors ?

Dites-moi en commentaire quelles ont été vos expériences de déménagement ou emménagement, que ce soit dans la ville à côté ou à l’autre bout du monde.

N’hésitez pas si vous avez des conseils, une expérience, des questions ou n’importe quoi à partager avec nous !

Je vous tiens évidemment informé de l’avancée du projet !

A très vite,